Le blog Neftys utilise des cookies pour vous garantir une bonne expérience de navigation. Si vous continuez à visiter notre site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.

Portraits d'entrepreneursVidéos

Entomo Farm : pour une alternative aux protéines animales grâce aux insectes

le 29 juin 2018

Lancée en 2014, Entomo Farm est une start-up girondine spécialisée dans l’élevage industriel d’insectes. Producteur de matières premières naturelles issues de l’insecte, Entomo Farm est aussi à l’origine de la mise en place d’un modèle inédit en France, l’Entomo Farming.

Fils d’une laborantine et petit-fils d’agriculteurs, Grégory Louis est un entrepreneur touche-à-tout et un entomologiste autodidacte. Passionné par les insectes depuis son plus jeune âge, il lance il y a 4 ans Entomo Farm, une société dédiée à l’entomoculture (l’élevage d’insectes) industrielle dont il est aujourd’hui le directeur général.

Une production basée sur un modèle collaboratif

Sur son site de 4000 m² situé à Libourne (Gironde), Entomo Farm produit chaque semaine 1,5 tonne d’insectes destinés au marché de l’alimentation animale. Composé d’une équipe de 25 collaborateurs, Entomo Farm propose une réelle alternative à la protéine de demain via la production d’insectes en impliquant les agriculteurs dans le processus de fabrication.

Grâce à l’expertise et l’accompagnement d’Ovalie Innovation, filiale recherche et développement des coopératives agricoles Maïsadour et Vivadour, le recrutement d’Entomo Farmers est devenu une réalité, en adaptant l’élevage d’insectes à l’exploitation agricole. C’est ainsi qu’en janvier 2018, une première ferme pilote a vu le jour dans le Gers.

L’idée de partenariat avec les agriculteurs est venue de façon naturelle. Puisqu’en travaillant l’insecte on travaille un animal, on travaille le vivant, il était évident pour Entomo Farm d’aller chercher le savoir-faire des agriculteurs pour l’importer dans cette nouvelle pratique agricole qu’est l’entomoculture.

Travailler avant tout sur le vivant

L’essentiel des efforts en recherche et développement d’Entomo Farm se concentre actuellement sur deux grands axes indispensables à son développement : l’alimentation et la santé du ténébrion (vers de farine) et l’amélioration de certains process industriels.

Pour obtenir des vers, donc des produits finis, de qualité, travailler sur le vivant est une priorité sine qua non des équipes d’Entomo Farm. Le son de blé est le principal composant du régime alimentaire de l’insecte. Entomo Farm teste de nouvelles denrées pour nourrir ses insectes dans le but d’obtenir des sujets plus riches, plus sains et plus résistants.

De l’alimentation des insectes à leur santé il n’y a qu’un pas. Les équipes travaillent également sur le système immunitaire de l’insecte, afin d’anticiper d’éventuelles maladies, et sa productivité. Les chercheurs d’Entomo Farm observent avec beaucoup d’intérêt le comportement des coléoptères adultes pour maximiser leur cycle de reproduction et faire en sorte d’obtenir davantage de larves dans le substrat.

Concernant la transformation des insectes, Entomo Farm porte sa réflexion sur l’optimisation de son processus de séchage des insectes. L’objectif est de conserver la qualité nutritionnelle du produit fini, la farine d’insecte, et d’obtenir une concentration maximum en protéines. L’équilibre des profils en acide animés de la farine d’insecte fait aussi partie des recherches en cours.

La « box » d’élevage : une solution prête à l’emploi pour l’élevage externalisé d’insectes

Pour répondre aux besoins de la filière agro-alimentaire, tant en volume, en maîtrise des coûts et en matière de sécurité sanitaire, Entomo Farm propose l’élevage externalisé d’insectes aux agriculteurs, grâce à une logistique bien orchestrée.

Dans un premier temps, l’agriculteur est conseillé sur tous les aspects équipement du bâtiment pour qu’il puisse assurer aux insectes les meilleures conditions de développement.

Les « Entomo Box », qui contiennent les larves d’insectes déposées sur du substrat (base de leur alimentation), sont préparées sur le site de Libourne puis expédiées par camion sur l’exploitation de l’agriculteur.

Après 60 jours, soit le cycle de croissance des larves, Entomo Farm vient récupérer les unités d’élevage chez l’agriculteur pour les acheminer jusqu’à l’entrepôt pour que les insectes soient transformés. En même temps, Entomo Farm livre à l’agriculteur d’autres « Entomo box », avec de nouvelles larves.

Les « Entomo Box » sont des caisses en plastique dans lesquelles grandissent les larves d'insectes d'Entomo Farm.

Ce système permet d’élever des insectes de manière facile et économique, en garantissant la traçabilité, la qualité et la sécurité sanitaire des produits de l’insecte.

Des produits finis 100% naturels et éco-responsables

Une fois les insectes arrivés à maturité, ils sont transformés dans l’usine d’Entomo Farm en différents types de produits finis, pour nourrir les sols, les animaux et même les hommes.

  • Le fumier d’insectes ou fèces d’insectes : il s’agit des déjections issues du substrat consommé par les insectes pendant leur croissance. Cette substance organique est un fertilisant naturel compatible en agriculture biologique.
  • La farine d’insectes pour l’alimentation animale (70 à 80 % de protéine) : utilisée en aquaculture et pour les animaux de compagnie. La farine d’insectes, une protéine animale alternative 100% naturelle et longue conservation.
  • L’huile d’insectes : cette huile d’origine animale est obtenue après extraction mécanique. Sans intrant chimique, c’est une huile 100% naturelle adaptée aux usages alimentaires et cosmétiques (riche en omégas 6 et 9).

La farine d’insecte produit par Entomo Farm pour l'alimentation animale contient 70 à 80% de protéines.

Demain, développer l’Entomo Farming et l’alimentation humaine

Sur son site de reproduction et de transformation girondin, Entomo Farm développe une solution clé en main économiquement viable et écologiquement vertueuse, l’Entomo Farming, via le recrutement d’agriculteurs.

Depuis sa création Entomo Farm a déposé 5 brevets et poursuit ses efforts pour améliorer la productivité et la rentabilité de son modèle et développer de nouveaux produits à base d’insectes, dans le domaine de la cosmétique entre autres.

L’alimentation humaine est aussi un débouché pour Entomo Farm. L’entreprise doit au préalable obtenir les agréments sanitaires nécessaires et l’autorisation de mise en marché demandée par la commission Européenne. De nouvelles gammes de produits élaborés à base d’insecte commencent à émerger (gâteaux, pâtes, steak, etc.). Entomo Farm ambitionne de fournir ces marchés dans un futur à moyen terme.

Pour en savoir plus : http://entomo.farm/

Laisser un commentaire